Le Matin DZ : Ali Benflis pourfend le ministère de l’Intérieur

Le Matin DZ : Ali Benflis pourfend le ministère de l’Intérieur

Le parti que devait créer Ali Benflis tarde à être reconnu. Le ministère de l’intérieur joue la montre et complique les procédures.

En matière de pluralisme, on ne peut pas dire que le règne de Bouteflika ait contribué à son renforcement. Bien au contraire. Il n’y en a que pour ses souteneurs. Exemple ? Le dossier de la formation politique d’Ali Benflis.

Dans un communiqué, l’ancien chef du gouvernement déclare que le ministère de l’Intérieur a exigé un nouveau dépôt de dossier. Au premier dépôt, indique le communiqué, l’Administration a émis des observations sourcilleuses. « La première portait sur la dénomination du parti et la seconde sur la forme – individuelle et non collective- de l’engagement des membres fondateurs à respecter la Constitution et les lois, d’une part, et à réunir le congrès constitutif dans le délai d’un an à partir de la date de son autorisation, d’autre part ». Ces observations sont «sans fondement», estiment les membres fondateurs. Pour autant, ils s’y conforment. Mais, légalistes, préviennent que « la liberté d’association est une liberté fondamentale et que le droit de créer un parti politique est un droit constitutionnel inaliénable ».

Veuillez trouver ici le communiqué en question.

Articles connexes