Améliorer la qualité de l’enseignement et de la formation à tous les niveaux

  • Lancement  de    «  Cap  Excellence  », stratégie  globale  pour  l’amélioration  du  Système d’Enseignement  et  de  Formation  regroupant  l’ensemble  des  partenaires  du  système d’enseignement et de formation (ministères de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de  la  Recherche  universitaire,  de  la  Formation  Professionnelle,  corps  enseignants, professionnels de l’enseignement, écoles et instituts de formation privés, représentants de parents d’élèves, des associations estudiantines et partenaires sociaux) afin de refonder le système d’enseignement et de formation selon une approche globale et intégrée avec une synergie forte et une complémentarité entre les trois secteurs.
  • Engager un plan prioritaire pour la qualité du système d’enseignement et de formation  qui  aura  à  définir  des standards  de  qualité,  des  indicateurs  de  performances  qui serviront  de  base  au  pilotage  des  réformes  et  fixer  des  objectifs  à  atteindre  pour l’éducation nationale, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, selon une approche globale et intégrée. Il aura à adapter les programmes aux objectifs assignés.
  • Lancer un audit complet du niveau d’acquisition des connaissances des élèves, du primaire au lycée, ainsi qu’au niveau de la formation professionnelle, afin de faire un état des lieux du système éducatif et d’identifier précisément les priorités, par domaine d’enseignement.
  • Création de passerelles  entre  l’Education Nationale  et  la  Formation  Professionnelle par l’introduction des lycées professionnels et du baccalauréat professionnel.
  • Création de passerelles entre l’Enseignement supérieur et la Formation Professionnelle, par l’introduction de filières spécialisées et professionnelles de courtes durées.
  • Transformer  progressivement  la  gestion  des  établissements  d’enseignement  et  de formation pour accroître l’efficacité de la dépense publique. Sensibiliser les établissements et les enseignants à une amélioration de la performance du système, en accordant une plus grande  autonomie  de  gestion  et  en  introduisant  des  indicateurs  de  performance  dans l’évaluation des établissements et l’allocation de budget.
  • Intégrer l’enseignement et la formation du secteur privé dans un esprit de partenariat et de complémentarité.
  • Réviser  les  statuts  des  Universités,  des  Ecoles  Supérieures  et  des  Etablissements  de Formation Professionnelle Publics et Privés pour une meilleure adéquation qualification‐formation‐emploi.
  • Ouvrir des partenariats pour les études, la formation et la recherche à l’étranger.

Articles connexes